Suite à une demande de l’Union des Comités de Quartier, les Présidents des comités de quartier de l’agglomération ont pu rencontrer le 7 novembre dernier M. Christophe Carol – directeur de cabinet de Madame la Préfète, M. Hervé Masbimpy – Pôle de sécurité publique et prévention de la délinquance, et M. Mustapha Boutalous délégué à la sécurité pour les quartiers prioritaires.

Les points forts de cet entretien

  • Clermont-Ferrand n’avait pas jusque là la réputation de poser de gros problèmes de délinquance mais des évènements récents changent un peu cette situation. Aujourd’hui la principale préoccupation de la Préfète est d’éviter « la bascule » dans la délinquance. La ville est constituée de quartiers différents avec des problématiques différentes, l’enjeu est d’éviter « la contagion » et le report des problèmes d’un quartier à l’autre, ce pourquoi le travail actuel vise à agir sur d’autres aspects que le maintien de l’ordre au sens strict… ce qui peut entrainer un sentiment de frustration de la population.
  • Dans les quartiers dits « sensibles », tous s’accordent à constater une augmentation de la délinquance. La situation est bien prise en compte, la police effectue un travail de fond – peu visible – et travaille à la mise en place de solutions à long terme, mais dans l’attente la population s’impatiente. La municipalité est favorable à l’installation en nombre de caméras dans ces quartiers.
  • Insécurité générale. La délinquance s’infiltre désormais dans les quartiers « réputés calmes » : incivilité, trafics divers, cambriolages, nuisances autour des lieux de vie nocturne.
  • Mauvais accueil lors de l’appel au 17. La Préfète en est consciente, des instructions ont été données, un travail de formation a été entamé.

Réunion du GPO en Préfecture

Suite à cette réunion, la Préfecture a accepté d’intégrer les comités de quartier aux réunions régulières du GPO – Groupes de Partenariat Opérationnels – qui intègrent Préfecture, Police Nationale, Police Municipale, bailleurs sociaux, afin de réfléchir ensemble à une problématique spécifique et rechercher des solutions.

Un représentant des comités de quartier participera régulièrement à ces réunions, une première réunion est prévue le 9 décembre.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *